Banière de la Clinique Vétérinaire de Stang Zu
02 98 90 62 34

Prévention de la surdité par sélection génétique

Présentation de la maladie

Bouvier australien

La surdité congénitale est une maladie relativement courante chez le chien liée à l'absence de cellules sensorielles au niveau de l'oreille interne.
Cette malformation peut toucher une ou les deux oreilles. Aucun traitement n'est à ce jour disponible.

Cette malformation est une maladie génétique qui se caractérise par :

  • une fréquence de maladie plus importante dans certaines races de chien
  • l'existence d'une corrélation entre la couleur du pelage ou des yeux et le risque d'être atteint par cette maladie.

Dans les races prédisposées, le pourcentage de sourds bilatéraux peut s'élever jusqu'à des valeurs de 1 à 4 % de la population .

Résultats

Dans l'étude décrite par la revue 'Animal Genetics' les reproducteurs passent un test de dépistage de surdité uni ou bilatérale. Les animaux sourds sont écartés de la reproduction.

Néanmoins, cette méthode de dépistage ne permet pas d'écarter les animaux sains mais porteurs génétiques de la maladie qui peuvent transmettre la maladie à leur descendance.

X Le suivi de plus de 600 chiens de race bouvier australien pendant 10 ans appartenant à des lignées soumises à ce test de dépistage ne permet pas de mettre en évidence une diminution de la fréquence de la maladie.

Conclusions

Chien sain
81 %
Chien sain porteur génétique de la maladie
18 %
Chien malade
1 %
Réprésentation théorique de la population lorsque 1 % des chiens sont atteints de surdité congénitale.

Pour cette maladie génétique peu fréquente et dans laquelle il existe des porteurs sains asymptomatiques, le dépistage des animaux malades ne permet d'exclure de la reproduction qu'un petit nombre des porteurs génétiques de la maladies¬†: la pression de sélection n'est pas suffisante pour modifier la fréquence de l'anomalie .
Dans le cas théorique où la fréquence de la maladie est de 1 %, la technique de dépistage utilisée dans l'étude ne permet d'écarter qu'un chien porteur de la maladie sur 19 en moyenne.

On peut néanmoins souligner que cette méthode permet d'éviter le croisement de chiens malades qui abouti théoriquement à une portée composée exclusivement de chiens sourds uni ou bilatéraux.

Par ailleurs, dans l'attente d'un test qui permettrait de dépister les animaux porteurs génétiques qu'ils soient sains ou malades, les auteurs soulignent que la réalisation de croisements d'animaux issus exclusivement de lignés d'individus indemnes de la maladie semble permettre à moyen terme une diminution de la fréquence de cette maladie.

Sources :
Sommerlad S., Morton J., Johnstone I., O'Leary C., Seddon J. : Consequences of a screening programme on the prevalence of congenital hereditary sensorineural deafness in the Australian Cattle Dog., Anim Genet., 2014 Dec; 45 (6): 855 - 862.